We are open and taking orders.




Luigi Cherubini – Romances du Roman d'Estelle

£40.00
In stock
SKU
C807-CR11

Luigi Cherubini 
Romances du Roman  d’Estelle
per una / due Voci e Pianoforte o Arpa 
[1788]
Poetry Jean-Pierre Claris de Florian
Critical Edition Elisabetta Pasquini 

Luigi Cherubini
Romances du Roman d’Estelle
per una / due Voci e Pianoforte o Arpa 
[1788]
Poetry Jean-Pierre Claris de Florian
Critical Edition Elisabetta Pasquini 

Jean-Pierre Claris de Florian provides a few helpful starting-points for a discussion about the history of Luigi Cherubini’s song collection that is the subject of this critical edition. According to the renowned French dramatist and fabulist the young Italian musician, already famous for successes in his homeland, interrupted the writing of a large-scale composition entrusted to him by one of France’s most important literary figures, in order to devote himself to the Estelle romances. Cherubini’s music is cast in the form of the romance of the late 18th century: the agogic markings favour slow or moderate tempos (with only one Allegro, one Allegretto con moto and two Allegrettos), with the metre in 2/4 and 6/8 and the keys being major; the couplets are sung to the same music […] and the songs open and close with an instrumental refrain (of at most 25 and 10 bars respectively, as in the first couplet of “Ne méprisez point mon enfance”, I, with Flute obbligato); the melody is “natural” – to use Rousseau’s description – and with little ornamentation, and the range extends to at most a 13th (preferring the ambitus of a 10th and an 11th); the accompaniment, which according to the title page of the collection is intended either for pianoforte or harp, does not under- mine comprehension of the text.

from Romances du Roman d’Estelle, by Luigi Cherubini, poetic text by J.-P. Claris de Florian; edited by Elisabetta Pasquini, © Consonarte 2020


Jean-Pierre Claris de Florian nous donne quelques pistes utiles sur les événements qui entourent le recueil de Luigi Cherubini – qui fait ici l’objet de cette édition critique. Selon le célèbre dramaturge et fabuliste français, le jeune musicien italien, déjà célèbre dans son pays, aurait interrompu la rédaction d’une composition de grande ampleur confiée par un illustre écrivain français pour se consacrer aux romances d’Estelle. […] La musique de Cherubini s’inscrit dans le cadre de la romance de la fin du XVIIIe siècle : les indications de tempo privilégient les mouvements lents ou modérés (on trouve seulement un seul Allegro, un Allegretto con moto et deux Allegretti ), la mesure est à 2/4 ou 6/8 et les tonalités sont majeures ; les couplets sont construits sur le même matériau musical […] et s’ouvrent et se refer- ment par une ritournelle instrumentale (respectivement 25 et 10 mesures maximum, comme dans le premier couplet de « Ne méprisez point mon enfance », I, avec flûte obligée) ; la mélodie est “naturelle” – pour reprendre l’expression de Rousseau – et peu ornementée. L’ambitus est d’une 13e au maximum (et privilégie plutôt une 10e et une 11e) ; l’accompagnement, qui selon la page de titre du recueil, est destiné indifféremment au pianoforte ou à la harpe, ne brouille pas la compréhension du texte.

de Romances du Roman d’Estelle, de Luigi Cherubini, texte poétique de J.-P. Claris de Florian; édité par Elisabetta Pasquini, © Consonarte 2020


 

  • I. Ne méprisez point mon enfance
  • II. Je vais donc quitter pour jamais
  • III. Adieu, bergère chérie
  • IV. Que j’aime à voir les hirondelles
  • V. L’autre jour la bergère Annette
  • VI. C’en est fait, je succombe, ô fortune inhumaine!
  • VII. Dans cette aimable solitude
  • VIII. J’aime, et je ne puis exprimer
  • IX. Ce matin dans une bruyère
  • X. Ah, s’il est dans votre village
  • XI. Arbre charmant, qui me rappelle
  • XII. Je vous salue, ô lieux charmants
  • XIII. Adieu, charmantes bergères
  • XIV. Du soleil qui te suit, trop lente avant-courrière
  • XV. Vous, qui loin d’une amante
  • XVI. Voici venir le doux printemps
  • XVII. Beaux narcisses, qu’une bergère
  • XVIII. Gaston, le sort de la patrie
  • XIX. À Toulouse il fut une belle

More Information
Publisher Consonarte
Catalogue No. C807
Format Paper
Language Italian / English
Pages 156
Dimensions 310mm x 230mm
Score Weight 589g
ISMN 979-0-708148-12-8
HAR Title ID 215000194
Write Your Own Review
You're reviewing:Luigi Cherubini – Romances du Roman d'Estelle
Your Rating
© 2013–2021 Consonarte. All Rights Reserved. Registered in England and Whales. Trading as CONSONARTE. VAT: GB 172122835